The White Circle Crime Club

Issu de la région anversoise, ce groupe, dont j'ai personnellement découvert l'existence il y a seulement quelques mois via des affiches placardées dans l'enceinte d'un festival en Flandres, vient de sortir un premier ep au titre plus qu'évocateur : These are the secret sounds of fear ! Il est un des rares groupes belges signé sur le label Conspiracy mais vous allez comprendre le pourquoi avec Jan Matthé, le bassiste du groupe. Interview qui s'est faite avec un mélange de questions et réponses en flamand, anglais et français. Comme quoi on arrive toujours à ses fins quand on veut vous faire découvrir quelque chose. A commencer par un petit historique du groupe.

Avec mon frère Sis qui joue de la guitare et Krist Torfs le batteur on a commencé en 96 dans "One X More",un groupe hardcore old school. Mais les vrais débuts c'est quand on a été invité pour jouer dans un festival à Amsterdam avec quelques autres groupes dont By The Grace Of God. Jelle De Cremer notre chanteur/guitariste actuel jouait dans un autre groupe de hardcore (Building). Nous nous connaissions bien au point de devenir amis et de faire une tournée européenne ensemble en 99. Puis ce groupe s'est séparé et Jelle a commencé à jouer de la guitare avec nous. Mais on s'est aussi rendu compte que le style de musique que l'on appréciait le plus était ce que nous écoutions à 15 ans, c'est à dire Sonic Youth, Nirvana ou les Pixies, le rock guitares alternatif. En fait, on en avait aussi un peu marre de la scène hardcore et de tout ce qui tourne autour et on a décidé de stopper mais d'aller plus loin avec un autre groupe. Notre chanteur est parti et comme Jelle est aussi un bon chanteur, on a voulu continuer à quatre et changer de nom. On connaît les gens de chez Conspiracy depuis longtemps, ils sont aussi d'Anvers et on se voyait aux concerts, on emmenait toujours des disques de chez eux pour les vendre en tournée. C'est en quelque sorte une aide réciproque, on est sur le même niveau d'égalité et on n'a même pas cherché autre part pour sortir notre disque.

Te poser une question sur le nom du groupe est plus qu'une évidence…
Il vient d'un gang de New York, un organisation criminelle qui aux alentours des années 1920, traçait des cercles blancs sur les lieux où ils avaient commis un crime. On n'en sait pas vraiment beaucoup plus mais on trouvait que le nom sonnait bien.

L'artwork du cd est aussi un peu morbide…
Je trouve qu'il va très bien avec les paroles qui parlent souvent d'amour et de mort. Ces thèmes sont souvent ceux que j'aborde dans l'écriture des textes et cette photo évoque les deux thèmes. Ce n'est pas seulement la photo d'une fille aux yeux et à la bouche peints en noir, c'est essentiellement pour faire passer des sentiments d'aller et de retour : de l'amour à la mort à la haine, de l'amour à la mort à la haine et ainsi de suite….

On dirait que la fille photographiée est morte…
Non non elle ne l'est pas ! (rires) Mais c'est vrai qu'on pourrait le croire. Vaast Colson qui est l'artiste qui a conçu la pochette sait comment collaborer avec d'autres personnes. Nous lui avions donné les textes, les chansons et il les a longtemps écoutées. En plus des sentiments que nous ressentions tous, lui a aussi ressenti de l'isolement.

Tu composes les textes mais sur la pochette ce sont les quatre musiciens qui sont crédités…
C'est vrai qu'en grande majorité c'est moi qui les écrit mais je ne vois pas tellement l'importance de le mentionner sur la pochette. Je veux avant tout qu'ils reflètent l'esprit du groupe. On veut avant tout être une entité. Chacun apporte des parties de composition, même pour les instruments dont il ne joue pas en priorité mais en général on fait tout ensemble.

Quand vous avez composé "Pretty vacant" vous avez pensé aux Sex Pistols ? Qu'en lisant ce titre sur la pochette les gens allaient penser à une reprise de ce groupe ?
Non, on n'a vraiment pas pensé à ce groupe. Ce sont des paroles qui me sont venues et le titre était vraiment approprié. Après c'est vrai qu'on a trouvé cela marrant que des personnes pourraient penser aux Sex Pistols.

Le principal c'est que ce titre soit vraiment superbe…
Merci beaucoup.

Vous avez déjà tourné et vous allez encore repartir dans presque toute l'Europe. Comment est-ce possible avec seulement un ep ?
C'est grâce à Vincent de chez Conspiracy qui est aussi tourneur. Et lors de ces concerts on discute avec les autres groupes, on noue des contacts, on se refile des noms, des adresses. La Belgique est vraiment très petite mais malgré cela on n'a jamais joué en Wallonie. Le plus près c'était Athus et Lille ! On note les noms des groupes avec qui on a joué, avec qui on est comparé ensuite on se fait une petite bio que l'on envoie partout en Europe. Et c'est comme cela que l'on obtient des concerts.

Et avec qui vous a-t-on comparé ?
Fugazi est le nom qui revient le plus souvent (rires). C'est une belle référence, un bon groupe. Et quand on joue notre style de musique c'est normal que ce nom soit cité. C'est LE nom ! Sonic Youth est aussi cité, même At The Drive In mais là je ne comprends pas ! Eux ils étaient plus hard.

Vous avez désormais votre propre studio…
Oui, notre batteur vient d'en acheter un. Ce sera une bonne chose pour produire des démos dans notre local de répétition et essayer d'améliorer les compositions. Quand c'est enregistré on entend facilement ce qui est à changer vocalement ou quelles parties de guitares sont à modifier.

Je suppose qu'un album est dans vos projets pour le futur…
Tout à fait. Je pense qu'il devrait être là pour l'été 2004. Ce que l'on veut cette fois-ci c'est un bon producteur et un bon studio. Jusqu'à ce jour nous avons toujours été dans le même studio avec la même personne. C'était bien mais un vrai producteur pourra certainement tirer plus de nous et nous pousser vers un meilleur son.

Claudy Jalet

L'adresse du site : http://www.thewhitecirclecrimeclub.com/

The White Circle Crime Club "These Are The Secret Sounds Of Fear" (Conspiracy Records)

Sur le label/distributeur anversois renommé pour sa recherche, sa découverte de bonnes musiques alternatives, hors des sentiers battus, voici venir le premier cd 4 titres d'un nouveau groupe belge bien passionnant. Même s'il joue un rock ultime noisy avec des guitares stridentes, lourdes, des distorsions, le groupe ne néglige pas une touche de groove et des mélodies accrocheuses. Les textes eux sont intéressants voire perturbants (voir aussi leur nom et le titre du cd !) et le chanteur est vraiment étonnant. Alors que certains groupes sortent d'emblée des cd complets desquels on ne retient que peu de chose, ce groupe, sur 14 minutes donne dans le superbe (découvrez d'urgence "Pretty Vacant"). On conseillera cette musique aux fans de Sonic Youth, de Girls Against Boys, de Fugazi... Le genre de groupe qui nous passionne. (CJ)